Hellow people!

Alors voilà. Je sais que d’une manière générale, il y a beaucoup de Français et de Françaises qui lisent nos blogs à nous les p’tits Suisses. C’est pourquoi je crée cet article afin de mettre les choses au clair.

J’ai parfois l’impression que la Suisse est prise pour un pays de pèquenots. là haut sur la montagne avec Heidi et ses chèvres. Or, ça n’est pas le cas, du moins pas partout.

Je dis ça, mais nous, les Suisses sommes des gens tout à fait civilisés. Oui nous parlons français (pas partout mais c’est une autre histoire), oui nous avons l’électricité et l’eau courante. La seule chose dont nous ne bénéficions pas, nous les Suisse, c’est la chaine de magasins SEPHORA :'(. Hum, je m’égare.

Un peu d’histoire:

La Suisse (Die Schweiz, La Swizzera), est composée de trois parties bien distinctes, respectivement: la suisse-allemande, la suisse-romande (et non pas la suisse française), le tessin (non pas la suisse italienne). On y parle donc quatre langues (logique n’est-ce pas): le suisse-allemand, le français, l’italien et le romanche.

Il faut savoir une chose importante sur la Suisse: c’est un pays plus que compliqué. Je m’explique, les suisses-romands haïssent les suisses-allemands, car ils les trouvent trop…. enfin ils les détestent quoi. Les suisses-allemands quant à eux aiment bien les suisses-romands. Ils les trouvent sympathiques (ce que nous sommes) et beaux comme des dieux (euh?).

Les suisses-allemands, bien qu’ayant un accent exécrable, arrivent à communiquer avec les suisses-romands. Mais ce n’est pas réciproque. Vous n’entendrez (presque) jamais un suisse-romand parler suisse-allemand (car c’est une langue horrible!).

Mes explications faisant un peu pétchis (expression typiquement vaudoise), je laisse Marie-Thérèse Porchet vous l’expliquer pour moi.

Advertisements