Lui est brisé et ironique. Elle est mariée, heureuse en ménage. Ils n’ont aucune raison de se connaître un jour et pourtant…

Que je vous explique, ce livre est une TORTURE! Mais alors quelle délicieuse torture. On n’a jamais envie de la lâcher. Même à minuit passé, lorsqu’on bosse le lendemain, impossible de le refermer, tant on veut savoir ce que l’auteur nous réserve.

Ce roman, écrit par Daniel Glattauer et l’une des meilleures histoires d’amour que j’aie lue (et je peux vous dire que j’en ai lues!). Biensur, il faut aimer les histoires à l’eau de rose, mais ce qui est bien, c’est le scénario n’est pas cucul pour un sou! Ca sent la torture émotionnelle à plein nez et moi ben… j’adore ça.

Quatrième de couverture:

Un message anodin peut-il bouleverser votre vie? Leo Leike reçoit par erreur un mail d’une inconnue, Emmi Rothner. Poliment, il le lui signale. Elle s’excuse et, peu à peu, un dialogue s’engage, une relation se noue. Au fil des mails, ils éprouvent l’un pour l’autre un intérêt grandissant.

Léo écrit: “Vous êtes comme une deuxième voix en moi qui m’accompagne au quotidien.”

Emmi admet: “Quand vous ne m’écrivez pas pendant trois jours, je ressens un manque.”

Emmi est mariée, Léo se remet à grand-peine d’un chagrin d’amour. De plus en plus attirés l’un par l’autre, Emmi et Léo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre…

Ce que j’en pense:

Très, très bon roman, qui sait vous tenir en haleine pendant des heures. Bien écrit, on sent comme une distance entre les deux acteurs de ce récit, de par le vouvoiement qui s’impose tout au long du livre. La fin m’as déçue, mais je suis un brin peignette en matière de fins. Du rire aux larmes, du dégout à la réjouissance totale, ce livre est un panel d’émotion, si bien rassemblées… Un seul mot d’ordre: courrez vous le procurer ou vous pouvez! Mais exposez-vous à des nuits blanches de dévoration du récit. Ce fut mon cas, mais au fond, c’est la preuve que c’est un bon livre!

Advertisements