Un article sérieux, car à force de vous parler de maquillage, on va penser que je suis futile et que je ne sais pas additionner deux plus deux (et je tiens à préciser que je sais que ça fait quatre, ‘faut pas abuser non plus).

Il n’y a pas si longtemps, j’ai été amenée à m’interroger sur Dieu. Moi qui n’ai jamais été croyante, j’ai côtoyé des personnes qui ont une confiance inimaginable en leur Seigneur. Ces personnes, ayant traversé des moments durs, ont remis tous leurs espoirs en Dieu.

J’avoue avoir été complétement bluffée par ce que l’on appelle couramment la foi. Moi, pour qui Dieu n’a jamais été qu’une personnalité à respecter, mais à laquelle je ne crois pas, ai vu ces personnes le remercier de son soutien lors des moments difficiles.

J’ai alors pensé: Mais comment font-ils pour ne pas demander “Pourquoi m’as-tu infligé ça?”, mais pour dire “Merci de m’avoir donné la force de surmonter cette épreuve!”.

J’ai alors été obligée de réaliser que les personnes qui ont cette croyance, qui sont convaincus que Dieu existe bel et bien et qu’il veille sur nous tous, sont des gens chanceux. Oui, chanceux d’avoir quelque chose, quelqu’un à qui s’accrocher dans la détresse, dans les moments les plus douloureux de la vie.

N’ayant jamais cru en Dieu, j’ai toujours pensé que les choses viennent comme elles viennent. Et je le pense toujours. C’est à nous de “faire avec ce que l’on a”, seuls et sans soutien d’une force supérieurs. Mais, quand même, ceux qui se sentent soutenus ont une incroyable chance, de ne pas se sentir seuls face aux drames de leur vie…

J’aurai bien aimé croire en Dieu. J’aurai bien aimé avoir quelqu’un de supérieur vers qui me tourner quand ça n’allait pas. Avoir au moins cette certitude: Dieu veille sur moi. Ça n’a pas été le cas. Ma fois, la foi, on l’a ou on ne l’a pas. C’est comme ça…

Advertisements